Pas la guerre

J’ai appris ce matin qu’on ne fait pas la guerre
Au boulanger du coin parce qu’il tient la main
Du facteur, du médecin, j’ai compris ce matin
Qu’au boulanger du coin, on ne fait pas la guerre

J’ai compris ce matin qu’on ne fait pas la guerre
A la maîtresse d’école parce qu’une infirmière
Lui met du baume au cœur, j’ai appris ce matin
Qu’à l’amour, de nos jours, on ne fait plus la guerre

Papa pense le contraire, et maman comme papa
Chez nous ça se passe comme ça, on pense d’une seule voix
Tous deux se trompent, hélas – et maman, et papa
Ça se passe comme ça chez nous, on se trompe quelquefois

J’ai appris ce matin qu’une fille a le droit
D’aimer une autre fille, il n’y a pas de mal à ça
Qu’un garçon a le droit d’embrasser un garçon
Que chacun en amour peut vivre à sa façon

Maman pense le contraire, et papa comme maman
J’ai compris ce matin qu’une maman, un papa
Peuvent être bons parents et dire n’importe quoi
Peuvent se tromper parfois et rester mes parents
Peuvent se tromper parfois et dire n’importe quoi