Sous quel arc-en-ciel ?

Chers amis et chers amants
Quel putain de temps
Pour les cœurs candides ouverts à tous les vents
Chers compagnons, chers copains
Quel foutu destin
Interdit d’aimer de trop près son prochain
Et m’oblige à vous parler de si loin ?
Chers amis des jours passés
Si vous m’attendez
Sous quel arc-en-ciel irai-je vous retrouver ?
Quand mon heure aura sonné
Son tout dernier coup
Sous quel arc-en-ciel aurons-nous rendez-vous ?

Frères de cœur et chers copains
Quel chaos soudain
Vous a mis six pieds sous terre pour trois fois rien ?
Quatre initiales assassines
Ont signé leur crime
Et changé la donne de nos élans intimes
Transformé l’amour en un champ de mines
Histoire à mourir debout
On se fout de nous
En nous laissant croire qu’on peut guérir de tout
Chers amis et chers amants
Quel putain de temps
Pour les cœurs candides ouverts
À tous les vents

Triste anniversaire, où vous ne viendrez pas
Pour fêter la fin d’une drôle de guerre, sans armes et sans soldats
Contre un adversaire d’ombre et de chair endormi dans vos bras
Si la nostalgie de nos années-lumière s’éteint jamais
Jusqu’au dernier jour, chers amis de poussière, je garderai
Tous mes souvenirs, inconsolables et gais

Chers amis du temps passé
Si vous m’entendez
Sous quel arc-en-ciel irai-je vous retrouver ?
Sous quel arc-en-ciel irai-je vous retrouver ?
Sous quel arc-en-ciel irai-je vous retrouver ?