Claudine, Willy, Colette, Georges et les autres…

Claudine, écris une chanson pour les Funambules !
Tu as déjà écris pour M.Delpech, I. Aubret, H. Vilar… écris pour les Funambules !

A moi, une mère, une grand-mère !!!
J’ai pensé à une adaptation de la chanson de Brassens “Quand on est con, on est con” mais je ne pensais pas faire mieux pour parler… des cons qui nous polluent la vie avec leur intolérance. Et puis je me suis souvenue que tous les élèves ont eu un jour un “coup de coeur” pour un de leur prof… et puis il y avait cette “Claudine à l’école” de la grande Colette. Alors je me suis mise devant ma page blanche et les mots sont arrivés tous seuls, sans forcer… quand c’est l’amour qui parle ! Et Stéphane a mis ses notes, simples, tendres, émouvantes. C’est facile de faire une chanson quand le thème est une évidence.

Bon, on écrit quoi maintenant ?

Claudine Vincent, l’amour en héritage

Voir ce portrait sur Facebook